En ce moment En ce moment

Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable : "Les artisans sont la clé du succès"

Publié par Pierre Lelièvre le
Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable : 'Les artisans sont la clé du succès'
© L'équipe du Plan Bâtiment Durable : Marie Gracia (chargée de mission), Philippe Pelletier (président), Anne-Lise Deloron (directrice adjointe) et Jérôme Gatier (directeur général)

Je m'abonne
  • Imprimer

Le Plan Bâtiment Durable travaille étroitement avec le Plan Transition numérique dans le bâtiment (PTNB). Le numérique est un enjeu majeur pour les TPE et PME du bâtiment à l'avenir ? Comment les inciter à se saisir du BIM et des nouveaux outils ?

Je vais vous partager une phrase de bon sens : "Allons doucement, nous sommes pressés". Ce qui veut dire que nous ne devons pas nous précipiter vers une sorte de conversion de tout par le haut, au numérique comme si l'appropriation du BIM dans tous les pans de l'acte de construire était déjà fait. Ce n'est pas le cas. En revanche, faisons de la pédagogie, suscitons l'appropriation la plus grande possible des technologies nécessaires, afin qu'un jour on puisse la généraliser.

Par exemple, il y a encore des compagnons sur les chantiers pour lequel les DTU ou les calepins de chantier sont tout à fait utiles et adaptés. Ils n'en sont pas encore à la tablette numérique, à la 3D ou au BIM. Ceux qui y sont déjà participent à créer un monde interactif.

Progressivement, tout le monde s'y mettra mais ne brûlons pas les étapes. Ma préoccupation permanente est de ne pas laisser sur le bord du chemin des professionnels qui seraient essoufflés parce que l'on va trop vite. Il faut emmener tous les professionnels vers cette mutation générale. Cette révolution de l'acte de construire est une course d'équipe.

L'innovation, le numérique, et notamment l'écosystème start-up peuvent-ils accompagner la montée en compétences des professionnels du bâtiment ?

Oui... Les grosses machines industrielles qui produisent les équipements et desquelles on attend de l'innovation sont généralement bien équipées pour sortir des produits à grande diffusion et sont moins adaptées pour faire du sur mesure. Les grands industriels qui portent une partie de l'innovation ont besoin autour d'eux de voltigeurs que sont ces start-up.

Je crois beaucoup aux besoins du milieu industriel d'encourager les start-up à se saisir des enjeux de l'innovation. C'est chez elles qu'ils trouveront les nouveaux procédés qu'ils pourront ensuite développer à grande échelle. Ces différents acteurs se complètent utilement.

Vous êtes à la tête du PBD depuis sa création en 2009 et avez travaillez avec plusieurs gouvernements successifs. Quel bilan portez-vous sur leur détermination à chacun ?

Ce n'est pas mon rôle de livrer des bons ou mauvais points. En revanche, je peux distinguer trois périodes qui se complètent. La "période Borloo" a vu démarrer l'impulsion avec le Grenelle de l'environnement, la mise en perspective de cette action à l'horizon 2050 et l'ajustement des dispositifs juridiques et fiscaux pour accompagner le mouvement.

L'époque Hollande c'est principalement des objectifs quantitatifs assignés au secteur avec les 500 000 rénovations annuelles et la montée en puissance de l'Agence nationale de l'habitat (Anah) pour accompagner les ménages en situation de précarité énergétique. C'est aussi la prise en main par les territoires de l'action par la reconnaissance, dans la loi de relative à la transition énergétique de 2015, du rôle particulier confié aux régions. Grâce à Emmanuelle Cosse, nous avons également eu la prise en compte du poids carbone dans le bâtiment.

Enfin l'acte trois, celui qui débute aujourd'hui, se matérialise par l'action et l'entrée dans une massification de l'action. Cela va se caractériser par deux priorités : sortir les gens modestes de leur précarité énergétique et la rénovation du parc public éducatif. C'est un formidable levier pour encourager les ménages à passer à l'action. Je crois puissamment aux vertus éducatives des enfants à l'égard de leurs parents.


Je m'abonne
Pierre Lelièvre

Pierre Lelièvre

Journaliste

Depuis juin 2016, je suis journaliste pour Chef d’Entreprise, Commerce magazine, Artisans mag’. Intéressé par le monde de l’entreprise, j’écris sur tous [...]...

Voir la fiche
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet