En ce moment En ce moment

L'activité du bâtiment se dégrade plus rapidement que prévu

Publié par le - mis à jour à
L'activité du bâtiment se dégrade plus rapidement que prévu

L'activité du bâtiment s'est dégradée plus rapidement que prévu. Le secteur marque un recul de - 0,5 % au deuxième trimestre 2012, largement imputable à la suppression de mesures fiscales incitatives, selon un communiqué de la Capeb.

  • Imprimer

Après cinq trimestres consécutifs de hausse, l’activité des artisans du bâtiment marque un recul de - 0,5 % au deuxième trimestre 2012. Une surprise pour le secteur ? Pas vraiment. La mauvaise nouvelle vient du fait que l'activité du BTP s'est dégradée plus rapidement que prévu. Une détérioration qui s'explique, selon la Capeb, par des conditions climatiques difficiles début avril. Mais également une conjoncture économique sous tension, marquée par le durcissement de l’accès aux crédits, aussi bien pour les ménages que pour les entreprises.

Les travaux de rénovation énergétique, véritable bulle d’oxygène

Les perspectives pour la seconde partie de l’année sont alarmantes : les carnets de commandes sont difficilement renouvelés et la trésorerie des entreprises artisanales est fortement dégradée. En matière d'emploi, 4 % des chefs d’entreprises artisanales du bâtiment (soit près de 9 000 entreprises) prévoient de licencier ou de ne pas renouveler les contrats d’un ou plusieurs salariés.

Pour soutenir l’activité, la Capeb persiste à miser sur les travaux de rénovation énergétique, seule solution durable pour doper le secteur. « Les chantiers de rénovation énergétique sont une vraie opportunité pour le secteur. Mais, nous constatons actuellement que les particuliers effectuent des travaux de rénovation énergétique une fois qu’ils n’ont plus le choix », s'inquiète Patrick Liébus. Avec une activité qui stagne (0 %), l’entretien-rénovation résiste effectivement mieux que le neuf, particulièrement affecté avec une baisse de - 1 % par rapport au deuxième trimestre 2011. Les artisans attendent de nouvelles mesures de la part du gouvernement. Et, plus particulièrement, la conférence environnementale de la rentrée, qui pourrait donner un coup de pouce aux particuliers afin qu'ils anticipent l’amélioration de la performance énergétique de leurs logements.

Mallory Lalanne

Mallory Lalanne

Chef de service

Après avoir enregistré différentes expériences en presse généraliste, télévision et radio, j’ai décidé de rejoindre en 2010 l’univers de la presse professionnelle. [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet