En ce moment En ce moment

[Etude de cas ] Geoffrey Berlemont développe une activité respectueuse de l'environnement

Publié par le | Mis à jour le
[Etude de cas ] Geoffrey Berlemont développe une activité respectueuse de l'environnement

Positionné sur le créneau de l'isolation écologique, Geoffrey Berlemont s'efforce de donner cette dimension "verte" aux autres aspects de son activité artisanale. Rencontre avec un dirigeant soucieux de l'environnement.

  • Imprimer

Le bois est sa matière fétiche, l'utilisation raisonnée de ce matériau, une ligne de conduite. Geoffrey Berlemont est un artisan spécialisé dans l'isolation écologique, basé dans le Jura. Une dimension "verte", véritablement constitutive de son projet de création d'entreprise. " Au départ, je voulais faire de l'isolation thermique performante et pour atteindre cet objectif, des isolants écologiques étaient nécessaires, révèle le dirigeant. En tant qu'ancien conseiller technique en isolation au sein d'une association, je savais qu'il existait une demande sur ce créneau. " Après avoir étudié la question, il réalise qu'il y avait encore largement de la place pour une entreprise et se lance.

Pour satisfaire ses clients, Geoffrey Berlemont privilégie les ­isolants naturels, principalement les panneaux de fibre de bois pour les murs et les ­toitures, et l'ouate de cellulose pour les sols des greniers. Ces panneaux sont encastrés dans une ossature bois dont " les montants sont en ­douglas, une essence qui contrairement au sapin ne nécessite pas de traitement ", explique-t-il. Ces matériaux se distinguent par leur provenance locale : Massif central pour l'ossature, forêts du Beaujolais pour les panneaux.

Pour aller plus loin, Geoffrey Berlemont s'efforce de recycler ce qui peut l'être. Il utilise les restes de bois non traité pour se chauffer. " Cela permet une valorisation énergétique des déchets ", souligne-t-il. Les morceaux de fibre servent de matériaux de calfeutrage ou sont brûlés en chaufferie par la déchetterie.

Côté transport, l'entrepreneur limite ses commandes de panneaux à deux par an - il mise sur des grandes quantités qu'il stocke ensuite dans une grange - afin d'éviter de multiplier les trajets en camion et ainsi de faire grimper ses émissions de gaz à effet de serre.

Un artisan RGE

Quant à ses clients, ils sont ­sensibles à la problématique durable. " Trois sur quatre viennent me trouver avec la volonté d'employer des isolants écologiques ", témoigne-t-il. En revanche, il a des arguments rodés pour convaincre les 25 % restants, qui se laissent parfois séduire bien que le coût puisse être 10 à 20 % plus élevé pour eux. Par exemple, il met en avant le fait que l'ouate de cellulose est un isolant durable (qui tient 30 à 40 ans) et n'attirant pas les rongeurs, ou encore que la fibre de bois permet au mur de respirer et d'être mieux protégé de l'humidité qu'avec le polystyrène.

Par ailleurs, il possède, depuis juin 2014, la qualification RGE qui permet à sa clientèle de bénéficier d'aides financières. Si cette dernière s'y retrouve, au bout du compte, lui aussi : " Cette démarche m'apporte une activité professionnelle en accord avec mes convictions personnelles. Je me verrais difficilement faire autrement. "

Repères

Statut : Entreprise individuelle

Nom commercial : Lheute Isolation

Activité : Isolation écologique

Ville : Mirebel (Jura)

Année de création : 2011

Dirigeant : Geoffrey Berlemont, 32 ans

Effectif : 1 personne

CA 2015 : 70 k€ (estimation au 22/12/2015)

Crédit photo : Lheute Isolation

Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet