En ce moment En ce moment

L'Atelier Tourtoulou mise sur le sur-mesure pour convaincre ses clients

Publié par le - mis à jour à
L'Atelier Tourtoulou mise sur le sur-mesure pour convaincre ses clients
© DR

Spécialisé dans la peinture et les revêtements haut de gamme, l'atelier Tourtoulou, dirigé par Christophe Hubert, mise sur un service ultrapersonnalisé et sur le sur-mesure pour convaincre ses clients.

  • Imprimer

Ici, des feuilles d'or. Là, du faux marbre. Des matières et des couleurs imaginées, travaillées, personnalisées pour chaque client. Voilà ce que manient chaque jour les compagnons de l'Atelier Tourtoulou, entreprise de peinture et revêtements haut de gamme, reprise l'année dernière par Christophe Hubert. Loin, très loin, d'une approche industrielle - le dirigeant vient de cet univers -, l'idée est, désormais, de s'adapter à chaque demande tout en pariant sur "l'émotion du beau", une valeur plébiscitée par le chef d'entreprise.

Ses clients ? Des sociétés, des hôtels de luxe, des ambassades, mais surtout, pour deux tiers d'entre eux, des particuliers qui lui confient leurs appartements, chalets ou villas. L'atelier intervient ainsi à Paris surtout (ouest et centre), ainsi qu'à l'étranger (Royaume-Uni, Suisse, Luxembourg, Monaco...), où ces propriétaires aisés possèdent des biens. L'international représente 20 % de l'activité. Une clientèle exigeante que l'atelier touche au travers d'un réseau de prescripteurs, architectes et décorateurs d'intérieur - 300 en France -, en contact direct avec elle.

Service ultrapersonnalisé

Depuis son arrivée, Christophe Hubert s'est efforcé d'élargir ce portefeuille, notamment via les éditeurs de papiers peints haut de gamme, sur lesquels il s'appuie pour trouver de nouveaux prospects, et via son propre réseau d'architectes. Il peut également compter sur les recommandations des entreprises d'autres corps d'état - souvent les mêmes - également sollicitées pour ce type de travaux. Pour l'atelier, les chantiers durent une à vingt semaines, et coûtent 5 000 à 300 000 euros.

DR

DR


Par ailleurs, pour réussir, un service ultrapersonnalisé est de mise. "Le client est au centre du projet. Nous travaillons sur mesure. Nous n'avons pas de catalogue", indique l'atelier. Ainsi, chaque réalisation est imaginée selon le souhait de chacun, avec l'appui éventuel de photos. "Le sur-mesure est de l'innovation permanente, car nous nous remettons en question", précise Frederick Becel, directeur des travaux. Par exemple, lorsqu'un client souhaite un mur "effet peau d'éléphant", à l'équipe de trouver les moyens d'aboutir à ce rendu hors norme... Une créativité qui s'exerce, de façon générale, aussi bien dans les matières que dans les techniques. Par ailleurs, l'aspect humain est également primordial. "Nous sommes tous des ambassadeurs de l'atelier", indique Christophe Hubert. Au-delà du savoir-faire, le savoir-être est valorisé.

Nouvelle marque

Et l'atelier veut aller plus loin. Une marque, baptisée Décor Privé, devrait être lancée à la fin de l'année. L'idée est, en amont des chantiers, de développer la préparation en atelier via des panneaux afin, notamment, de raccourcir le temps d'intervention sur place. L'entreprise souhaiterait également acquérir le label EPV (entreprise du patrimoine vivant). De quoi se renforcer encore pour satisfaire ses clients.


Repères :

Raison sociale : SAS
Activité : Réalisation et pose de peinture, décors et revêtements haut de gamme
Siège social : Paris (XVIIe)
Année de reprise : 2017 Président : Christophe Hubert, 55 ans
Effectif : 10 compagnons + 1 apprenti + 1 assistante de gestion
CA 2017 : 1,1 M€


Amélie Moynot

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet