En ce moment En ce moment

[Dossier] Comment bâtir une communication à votre image

Publié par Céline Tridon le - mis à jour à
[Dossier] Comment bâtir une communication à votre image

Si le digital est devenu incontournable pour communiquer, d'autres basiques ne doivent pas être écartés pour autant. Une stratégie de communication globale est le gage d'une visibilité donc d'une notoriété accrue, à condition de faire preuve ?de cohérence entre les différents supports.

Je m'abonne
  • Imprimer

Auparavant, pour se faire connaître, un artisan plaçait quelques lignes dans un annuaire des Pages Jaunes. Des décennies plus tard, la marque s'est modernisée, adoptant le virage du numérique. Mais qu'en est-il des professionnels du bâtiment ? "Certains se sont formés ou ont développé une appétence naturelle pour le digital. D'autres sont beaucoup plus frileux", constate Pauline Pranizez-Patiant, chargée de communication au sein de Labonnebrique.fr, qui se présente comme le réseau social des professionnels du bâtiment.

Or, évolution des moeurs oblige, lorsque les particuliers ont besoin d'un service ou d'une prestation, leur réflexe est de consulter le web, à travers des moteurs de recherche comme Google, des réseaux sociaux comme Facebook et même des annuaires digitaux comme les PagesJaunes.fr. À l'artisan alors de saisir le coche : il faut soigner sa visibilité online !

Sans pour autant devenir geek, il s'agit d'être présent là où se trouvent les potentiels clients, tout en s'adaptant aux nouveaux usages. "Aujourd'hui on sait que, avant de faire un achat, 90 % des gens vont sur le net", assure Isabelle Godfroy, dirigeante de l'agence de communication Com'Empreintes. "Si l'artisan n'y est pas présent, il se prive dès le départ d'un potentiel de prospects très important. Il devient invisible." Le couperet tombe. Alors pour rester à la page, mieux vaut réfléchir à une communication online pertinente. C'est le premier impératif d'une stratégie marketing qui vous fera gagner des clients.

Selon les affinités de chacun, son temps ou son budget, différentes options existent. Parmi les moins onéreuses, il y a la création d'un blog qui reprendra des informations essentielles : nom de l'entreprise, domaines d'intervention, adresses, contacts. Grâce à des modules intégrés sur des plateformes type Wordpress, il est facile d'ajouter des photos, même pour les plus novices.

Autre solution, la création d'une page Facebook qui permet à une entreprise de disposer gratuitement d'une "vitrine" sur le web, de publier des photos qui viendront nourrir son e-reputation et rassureront, en un sens, l'internaute sur son travail. Le service de messagerie associé Messenger facilite le lien avec sa communauté nouvellement créée : c'est aussi une plateforme privilégiée qui permet aux internautes de contacter l'artisan en quelques clics. Un vrai plus pour développer la proximité avec les personnes intéressées par son activité !

Pour les entreprises qui sont prêtes à aller plus loin, la publicité ciblée permet d'augmenter leur portée et d'atteindre un objectif précis : ou comment toucher les bonnes personnes au bon endroit, grâce à des options de ciblage qui contribuent à améliorer la communication locale, en plus de la digitale. Les TPE seront mises ainsi en avant dans les fils d'actualité des personnes situées dans leur secteur géographique. L'option est disponible à partir de 5 euros pour 1 000 affichages.

En parallèle, vous pouvez également envisager la création d'un site web. Cependant, cela requiert un certain nombre de compétences : graphisme, programmation, éditorial... pour ne citer qu'elles. "Le site en lui-même constitue bien sûr une plateforme digitale, mais pour être vraiment utile, il doit inclure des mots-clés correspondant aux recherches des internautes", souligne Pauline Pranizez-Patiant. C'est là qu'intervient le fameux référencement naturel, c'est-à-dire des mots-clés pertinents grâce auxquels votre site figurera parmi les premiers résultats des moteurs de recherche. Décrocher une place en première page augmente les chances que l'internaute clique sur le lien de votre site.

Du print efficace, personnalisé, ciblé

Toutefois, bien que devenue vitale, la communication digitale ne peut se suffire à elle seule. "Le web est un excellent allié de la prospection : il intervient au bon moment, celui où les particuliers recherchent quelque chose. En revanche,?la communication papier est celle qui va transformer?le prospect en client", compare Isabelle Godfroy. Cartes de visite, flyers, prospectus... Les supports imprimés ont encore un rôle à jouer. Leur avantage ? ?Ils perdurent physiquement chez les particuliers susceptibles de vous commander une prestation.

La carte de visite est la plus facile à distribuer : c'est pourquoi il est important d'en avoir toujours sur soi. Attention, ce n'est pas une plaquette commerciale : les informations qu'elle contient doivent aller à l'essentiel, à savoir le nom de l'entreprise, son activité, les coordonnées, ?y comprises celles du site web si vous en avez un. De plus, la carte de visite est idéale pour faire fonctionner le bouche-à-oreille : n'hésitez pas à en laisser une ou deux à vos clients à la fin d'un chantier.

S'ils acceptent cette démarche, vous pouvez également déposer vos cartes de visite et même des flyers chez les commerçants de votre quartier, en libre-service. Les passants curieux découvriront ainsi vos services et emporteront votre contact avec eux. Contrairement à la carte de visite, vous pouvez développer plus de contenus sur les prospectus, qui doivent malgré tout rester lisibles, sans surplus de texte. Ils doivent mettre en avant un ou deux messages au maximum, comme une offre promotionnelle par exemple.

Les flyers peuvent aussi être déposés dans les boîtes aux lettres, mais il s'agit d'une méthode à double tranchant : intéressés par votre entreprise, les particuliers conserveront précieusement le papier. S'ils le considèrent comme une publicité malvenue, le flyer peut rapidement finir à la poubelle. Que ce soit pour la réalisation de flyers ou de cartes de visite, de nombreux sites en ligne vous proposent des modèles prêts à l'emploi, où il n'y a qu'à rajouter le nom de votre entreprise et ses coordonnées. Leur atout ? Les prix d'impression sont modiques. Le risque ? Tomber dans le piège d'une communication standardisée. "Il faut rendre les artisans uniques, montrer qu'ils ont un savoir-faire qui leur est propre : c'est ce que les gens recherchent, pour avoir une solution adaptée à leur demande. La communication doit singulariser chaque artisan", conseille Isabelle Godfroy.

Combien ça coûte ?

Online

- Création d'une page Facebook : gratuit ?(option ciblage : 5 € pour 1 000 affichages).

- Création d'un blog sur une plateforme type Wordpress : de 0 à 300 € par an.

- Création d'un site via une agence spécialisée : environ 1 000 € par an (pour un site de 5 pages).

Print

- Création et impression de cartes de visite via des sites d'impression : entre 12 et 32 € le paquet de 100.

- Création de cartes de visite par un professionnel : entre 50 et 80 € (auxquels il faut ajouter les coûts de tirage, allant de 9 à 189 € les 100 cartes, selon le papier et la finition choisis).

Marquage de véhicule

(Pour un flocage longue durée (soit 5 à 7 ans) et un utilitaire type Renault Kangoo ou Peugeot Partner)

- Adhésif simple à coller soi-même ?sur une face du véhicule : à partir de 100 €

- Adhésif sur deux faces du véhicule : 250 €

- Total covering : 1 600 €

Lire la suite page 2

Je m'abonne
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet