z
En ce moment En ce moment

Géolocalisation : l'élément clé des systèmes de gestion de flotte

Publié par le - mis à jour à
Géolocalisation : l'élément clé des systèmes de gestion de flotte

Géolocalisation... Il y a quelque chose de magique dans ce mot derrière lequel se cache une technologie sophistiquée qui a changé le quotidien des automobilistes comme celui des entreprises. Choisir le "meilleur" système pour s'équiper ne peut se faire sans une réflexion sur ce que l'on attend.

Je m'abonne
  • Imprimer

Aujourd'hui, tous les véhicules (ou presque) sont connectés. Chaque conducteur utilise au moins un GPS. Les constructeurs en équipent l'ensemble de leurs gammes et il existe de multiples applications téléchargeables sur les smartphones (Wase, Mappy...). Pour les professionnels, ces systèmes sont devenus indispensables, mais pour qu'ils soient pleinement efficaces, il est important qu'ils soient adaptés à leurs besoins.

S'il n'y a qu'un seul véhicule concerné, qu'il s'agisse d'un véhicule particulier ou d'un véhicule utilitaire, les systèmes proposés en première monte sont une des solutions à privilégier. On peut leur préférer un boîtier et/ou une appli "indépendants" comme ceux de la galaxie Coyote. Performants, ces GPS qui peuvent généralement fournir des données sur l'environnement dans lequel se déplace le véhicule (concessionnaires, stations-service, gares et aéroports, chaîne de restauration rapide, etc.), répondent au premier usage de la géolocalisation : "tracer" le meilleur itinéraire d'un point à un autre en fonction de l'état du trafic (perturbations, dangers, limites de vitesse, etc.) et guide le conducteur. Avec Coyote, celui-ci voit son trajet actualisé en permanence grâce au partage d'informations "entre (utilisateurs de) Coyote".

Dès 2 ou 3 véhicules et pour des flottes (presque) sans limite, l'équipement va dépendre des besoins. Les constructeurs l'ont bien compris et Ford par exemple propose en première intention FordPass Pro, une solution jusqu'à 5 véhicules qui se pilote depuis un smartphone ou une tablette.

D'autres constructeurs, Iveco avec Verizon pour des véhicules utilitaires par exemple, permettent aussi aux responsables de tout savoir de l'ensemble de leur parc instantanément. L'avantage du système Iveco-Verizon est qu'il est connecté en permanence à une plate-forme dédiée qui peut intervenir aussi bien comme conciergerie que pour aider en cas de panne ou d'accident. Mercedes-Benz a, de son côté, créé un "univers connecté intelligent" avec pour ses véhicules particuliers, Connect me, et pour ses utilitaires, Mercedes Pro Connect dont l'un des points forts est de faciliter la communication entre le gestionnaire, les ­véhicules et les chauffeurs.


Des contraintes légales pour préserver la vie privée des conducteurs

Pour plus de flexibilité et des paramétrages plus fins et fonction du métier exercé, on peut décider d'équiper les véhicules d'un simple boîtier télématique. Les informations qu'il va collecter, ont pour objectif de permettre au gestionnaire de flotte, d'optimiser la gestion de ses véhicules. Verizon est l'un des acteurs de ce marché sur lequel se positionnent également Océan (Orange), Quartix, Suivideflotte.net ou Webfleet (ex-TomTom Telematics). Avec ces systèmes qui permettent bien évidemment le guidage du conducteur, la géolocalisation devient un formidable outil pour exploiter au mieux une flotte, quelle qu'en soit la taille. Attention cependant, cela ne peut se faire que sans un accord du Conseil social et économique (CSE) dans les entreprises de plus 50 salariés, et dans tous les cas, une information la plus exhaustive possible de l'utilisateur pour équiper les véhicules du boîtier. Celui-ci doit de plus ­pouvoir être déconnecté afin de préserver la vie privée du collaborateur.

Les informations recueillies concernent en premier lieu la "santé" des véhicules : pression des pneus, température de l'huile ou du moteur, consommations, etc. Leur analyse, souvent automatisée, permet au destinataire de connaître l'état de l'ensemble de son parc et de suivre le kilométrage de chaque véhicule, de planifier les entretiens et les renouvellements. L'exploitation des données reçues va in fine servir à optimiser des coûts d'usage (TCO).

Lire la suite en page 2: Des outils performants d'incitation à l'écoconduite & Une aide à la gestion des ressources humaines et à la qualité de service
Je m'abonne

Marc Horwitz

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet