En ce moment En ce moment

Transport routier : de nouvelles obligations à venir

Publié par le | Mis à jour le
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Transport routier : de nouvelles obligations à venir

Pour les élus européens, la question de la sécurité des poids-lourds est un enjeu important. Deux amendements ont été votés au Parlement européen. Ils rendent obligatoire la pose d'une signalétique pour alerter les usagers de la route concernant l'angle mort.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les députés européens veulent mettre en place une réglementation plus étendue sur les questions de sécurité. Ainsi, des textes législatifs vont mettre en place de nouvelles obligations, à partir de 2022.

Le danger des angles morts

Des députés européens ont voté des amendements liés au projet de la loi d'orientation des mobilités (LOM) de façon à garantir une meilleure sécurité pour les deux-roues. Un premier amendement prévoit de placer une signalétique sur les camions afin de prévenir du risque de l'angle mort. Ce dispositif entrera en vigueur à partir du 1er juillet 2020. Une amende est prévue pour les contrevenants dont le montant n'est pas encore déterminé. Un second amendement donne la possibilité aux maires d'interdire la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes sans système de détection des cyclistes ou des piétons au niveau de l'angle mort.


Londres à l'avant-garde

Cette réglementation va également s'appliquer à Londres. Le dispositif Direct Vision Standard pour les véhicules supérieurs à 12 tonnes va entrer en vigueur fin octobre 2020. L'idée a émergé à la lecture de statistiques indiquant que dans les rues de la capitale anglaise,les camions étaient à l'origine de 63 % des collisions mortelles impliquant des cyclistes.

Une série d'équipements seront désormais obligatoires

Dans les semaines à venir, les élus européens ont pris la décision d'imposer plus de 30 équipements sur les camions neufs vendus dans l'UE d'ici 5 ans. Les véhicules devront être munis d'un éthylomètre empêchant le démarrage (à compter de mai 2022), d'un enregistreur de données, d'un radar de recul, d'un système de freinage d'urgence automatisé, d'un dispositif permettant de déclencher les clignotants au cours d'une situation de freinage en urgence. Autre dispositif qui sera désormais obligatoire : un système de détection de perte d'attention du chauffeur.Par ailleurs, les parebrises devront être conçus différemment à partir de mai 2022 pour réduire les angles morts.

Les camions devront aussi être équipés de dispositifs particuliers comme d'un détecteur de présence de véhicule. Le système avec vision directe entrera en vigueur sur les nouveaux modèles à partir de l'automne 2025. Ces mesures ont pour but de réduire au minimum la mortalité sur les routes.

Un contrôle technique des poids-lourds plus poussé

Une nouvelle réglementation européenne, effective depuis mai 2018, met en place un contrôle technique plus poussé. Certaines insuffisances impliquent désormais le remplacement immédiat des pièces défaillantes comme le dysfonctionnement des feux-stop ou des essuie-glaces. Il existe plusieurs références sur le marché tel que le modèle d'essuie-glace Valeo par exemple.


Je m'abonne

Brand Voice

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet