En ce moment En ce moment

Les artisans du BTP sont surmenés

Publié par le - mis à jour à
Les artisans du BTP sont surmenés

Les artisans du BTP évoluent dans un environnement de travail difficile, dont les répercussions sont multiples et déteignent sur leur bien-être, selon l'étude de l'IRIS-ST parue le 21 mai 2019.

Je m'abonne
  • Imprimer

Carreleurs, électriciens, paysagistes, maçons... Tous les artisans du secteur du bâtiment décrivent un environnement de travail qui s'est détérioré, et dont les conséquences impactent leur qualité de vie au travail et sur leur vie personnelle. De fait, les dirigeants ont des horaires contraignants, qui s'achèvent le soir et s'étendent sur les jours fériés et les week-end.

Ils sont 65% à travailler plus de 50 heures par semaine. 59% des artisans sont mobilisés 6 à 7 jours par semaine sur les chantiers en cours. Un constat qui laisse peu de place à la vie privée. Le sujet est d'ailleurs préoccupant. La frontière entre vie privée et vie professionnelle s'amenuise d'après 87% des artisans.

Lire aussi : Des dirigeants heureux mais stressés

Un stress élevé

Conséquence de cette forte implication. Les dirigeants du BTP sont stressés. Ils sont 58 % à avouer être sujet à un stress continu. Or les différentes sources de stress chronique altèrent la santé physique et mentale des travailleurs. Le pourcentage d'artisans affirmant subir des douleurs musculaires ou articulaires grimpent à 66%. La santé mentale des artisans n'est pas épargnée, puisque les troubles émotionnels (irritabilité et la nervosité) touchent 33% d'entre eux. Ils sont aussi 33% à évoquer des troubles du sommeil.

Malgré ces statistiques qui relèvent d'une pénibilité importante sur le lieu de travail, les artisans témoignent d'un certain optimisme dans leur activité : 40% d'entre eux sont plutôt optimistes, tandis que 38% estiment que leur activité a progressé.

Méthodologie

Le baromètre Artisan BTP a mené l'enquête avec l'Iris-ST (Institut de Recherche et Innovation sur la Santé et la Sécurité au travail) en partenariat avec la Capeb et la Cnap, auprès de différents secteurs, en provenance de toutes les régions de l'Hexagone. Le sondage opéré auprès des chefs d'entreprise concerne des TPE de 0 à 19 salariés, dirigeant l'entreprise de 1 an à plus de 10 ans.

Je m'abonne
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet