En ce moment En ce moment

Ces start-up qui révolutionnent le secteur du bâtiment

Publié par le - mis à jour à
Ces start-up qui révolutionnent le secteur du bâtiment

Alors que les artisans montrent une appétence aux nouvelles technologies, des start-up émergent et elles pourraient bien modifier la façon de travailler. Voici celles présentées lors du Challenge Start-up Construction Tech organisé par le salon BATIMAT et le Gimélec.

Je m'abonne
  • Imprimer

Pour réaliser l'évaluation des risques professionnels, 44% des artisans utilisent un outil en ligne, et 4 % se disent intéressés par des applications clé en main pour les aider à sensibiliser leurs salariés. C'est ce qu'a révélé au printemps une étude menée par La Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB), la Chambre nationale de l'artisanat, des travaux publics et paysagistes (CNATP), l'Institut de recherche et d'innovation sur la santé et la sécurité au travail (IRIS-ST) et l'Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics.

Les résultats de l'étude confirment que les chefs d'entreprise artisanale utilisent ou montrent un intérêt pour les nouvelles technologies et outils numériques qui facilitent la gestion de leur entreprise. Ils témoignent par exemple d'une appétence certaine pour les formations en ligne et pour celles qui utilisent la réalité virtuelle et augmentée. La moitié des interrogés sont aussi intéressés par les EPI et les balisages connectés. Les exosquelettes séduisent presque un tiers des chefs d'entreprise artisanale (31%) et 3 % des artisans souhaiteraient utiliser des drones afin de réaliser des devis concernant des travaux de hauteur.

Les nouvelles technologies - BIM, réalité virtuelle, intelligence artificielle, Blockchain - alimentent des applications fort variées et on le voit, elles n'effraient pas les artisans qui bien au contraire souhaitent les adopter.

Préserver l'environnement

Les start-up cherchent à disrupter le secteur en tenant compte des besoins des clients finaux, utilisateurs des bâtiments (respect de l'environnement, nouveaux usages), mais aussi de ceux des professionnels (mise en relation, nouveaux procédés constructifs). Les Lauréats du Challenge Construction Tech® 2019 témoignent de la diversité des innovations.

Ainsi, le "Grand lauréat "Urban Canopee, start-up issue du laboratoire Navier de l'École des Ponts ParisTech, spécialisée en matériaux innovants et structures légères, fournit des solutions de canopées végétales constituées de maillage en matériau composite recouvert par des plantes grimpantes alimentées en eau par un système d'arrosage intelligent. "Nous proposons de rafraîchir les villes par de la végétalisation en créant différentes structures modulaires comme la corolle, mais nous n'avons pas vocation à nous limiter à ce type de module, nous travaillons au développement de modèles en toiture, en dôme ou en voûte", déclare Élodie Grimoin, cofondatrice CTO d'Urban Canopee.

D'autres start-up soutiennent le développement durable. Citons la place de marché Backacia spécialisée dans le réemploi des composants de bâtiments (dalles de faux plancher, stores, etc.). Octopus Lab édite INDALO, premier logiciel de simulation capable d'évaluer la qualité de l'air intérieur d'une construction avant qu'elle ne soit bâtie. Intégré à la maquette BIM, l'outil aide les maîtres d'oeuvre dans leurs choix de matériaux et de ventilation pour garantir aux futurs usagers du bâtiment un air de qualité et sécurise l'obtention de certifications.

Ween a développé un thermostat autonome connecté pour réchauffer le logement avant l'arrivée de ses habitants, puis a mis sa technologie d'intelligence artificielle prédictive au service d'autres applications (19 innovations ont été brevetées).

Pour le bâtiment HDSN, concepteur et fabricant de capteurs connectés, en particulier pour la maintenance prédictive, avance Spectre, un capteur intelligent sans fil qui aide à prévenir les dommages dans les armoires électriques en cas de surchauffe des connexions de fils ou de câbles et à éviter les incendies électriques en analysant les gaz et les particules en suspension dans l'air.

Plusieurs start-up développent des capteurs cherchant à rendre les immeubles plus intelligents et faisant le lien entre l'IoT et la gestion technique des bâtiments (GBT). WSS met au point des sondes et capteurs divers, Sesame Technlogy propose quatre modèles de serrures connectées qu'il est possible de piloter à partir d'une carte ou d'un smartphone. Les informations communiquées par les serrures sont remontées vers la GTB.

Lire la suite en page 2: Optimiser les chantiers

Je m'abonne

La rédaction

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet