Un hangar pour améliorer le quotidien des salariés

Publié par le

L'entreprise de couverture Devilliers se dote, en 2007, d'un hangar de 200 m2 servant au stockage de ses matériaux et aux pauses de ses salariés. A la clé, des ouvriers satisfaits et d'importantes économies d'échelle.

  • Imprimer

Lorsque les salariés de l'entreprise champenoise de couverture Devilliers souhaitent faire une pause, ils peuvent utiliser des chaises longues, situées dans le local de 20 m2 qui leur est consacré. On y trouve aussi un espace pour les sanitaires, des tables pour les repas et même un bar. Mais il n'en a pas toujours été ainsi. Faute d'espace dans la zone industrielle voisine, jusqu'en 2007, l'entreprise familiale a pour adresse le domicile de ses gérants, Nathalie et Thierry Devilliers. Les réunions de travail ont lieu dans leur cuisine et le matériel est déposé dans un ancien bâtiment situé dans la cour. «Les espaces n'étaient pas clairement définis», se souvient Nathalie Devilliers. En 2006, une zone artisanale est créée à deux kilomètres de chez eux. Le couple d'artisans y achète un terrain de 2 000 m2 pour y édifier un bâtiment. Pour ce faire, un an de travaux et 150 000 euros HT sont nécessaires. Ils contractent un prêt sur dix ans et l'Opération de restructuration de l'artisanat et du commerce (Orac) leur verse une subvention de 10 000 euros pour l'amélioration des conditions de travail de leurs salariés.

Dans leur nouveau bâtiment, Nathalie Devilliers et son époux, Thierry, ont aménagé un espace dédié à leurs salariés.

Dans leur nouveau bâtiment, Nathalie Devilliers et son époux, Thierry, ont aménagé un espace dédié à leurs salariés.

Stockage et économies d'échelle

Outre l'espace dédié aux salariés, le nouveau bâtiment comprend une aire extérieure et un espace couvert de 360 m2, pour stocker les outils et le matériel. La hauteur sous plafond de 5 mètres permet un rangement organisé, notamment grâce à l'installation de racks de rangement professionnels. De plus, l'entreprise réalise d'importantes économies d'échelle en prévoyant le matériel nécessaire aux trois chantiers à venir, au lieu d'un seul. Autre avantage: elle achète une quantité plus importante à ses fournisseurs et obtient donc un meilleur prix d'achat. 6 000 euros d'économies annuels selon la cogérante.

Malgré la construction de ce bâtiment flambant neuf, le couple a décidé de conserver la partie administrative de l'entreprise à son domicile, «car les clients savent où nous trouver», explique Nathalie Devilliers. En revanche, la maison familiale n'est plus le cadre des transferts de matériel et du transit des salariés, ce qui offre plus d'intimité au couple. «Mon mari et moi sommes plus détendus le week-end!», affirme Nathalie Devilliers. De plus, n'empiétant plus sur la vie familiale, les salariés ont plus souvent l'occasion de se réunir pour un pot de fin de semaine, afin d'entretenir une atmosphère conviviale.

Repères

- Raison sociale
Devilliers
- Activité
Couverture
- Ville
Esternay (Marne)
- Année de création
1981
- Dirigeants
Nathalie et Thierry Devilliers, 46 et 50 ans
- Effectif
5 personnes
- CA 2008
400 000 Euros

Céline Keller

Sur le même sujet