En ce moment En ce moment

Les pouvoirs publics prônent l'accompagnement

Publié par le

87 % des installations d'artisans sont des créations d'entreprises, 13 % seulement sont des reprises. Par ailleurs, selon les estimations du Crocis de la CCIP, d'ici 10 ans, 170000 entreprises changeront de dirigeant ou disparaîtront d'Ile-de-France, faute de repreneur. Parallèlement 120000 sociétés du territoire francilien sont concernées par le départ en retraite de leur dirigeant.

Si le nombre des entreprises à reprendre et des repreneurs potentiels est difficile à évaluer, le marché est là, comme le prouve le succès de la semaine nationale de la création-reprise ou encore de la journée régionale de la cession-reprise d'entreprise, organisées en novembre. Pas moins de 650 porteurs de projet en recherche d'informations et d'accompagnement y ont été recensés. Ces derniers ont tout intérêt à être soutenus: selon l'APCMA, 83 % des entreprises reprises accompagnées sont encore en place après trois ans, alors qu'elles ne sont que 69 % pour celles qui ne l'ont pas été. Pour mémoire, les CCI ou les CMA proposent forums, conseils ou bourses de la reprise aux candidats «repreneurs».

Sur le même sujet