En ce moment En ce moment

Le carreleur aux doigts d'argent

Publié par le

Concours. Frédéric Biaunier s'est lancé dans la compétition régionale, nationale, européenne et internationale dans sa spécialité: le carrelage. Il a complété sa collection de médailles avec celle d'argent, gagnée au Japon, lors des 39es Olympiades des métiers, en novembre.

  • Imprimer

 

Concentré, des bouchons dans les oreilles pour s'isoler du public qui déambule à quelques pas, Frédéric Biaunier, carreleur, s'applique à exécuter une marche en arrondi et une fresque murale, sujet imposé de la finale des 39es Olympiades des métiers. Celle-ci s'est tenue au Japon, en novembre dernier. Le jeune homme de 23 ans a eu 22 heures, réparties sur quatre jours, pour démontrer son savoir- faire. Avec une note de 88,4 sur 100, le jeune carreleur a finalement reçu la médaille d'argent récompensant plus de 1000 heures d'entraînement, cinq semaines de stage intensif et une bonne dose de stress: un investissement personnel considérable, à la hauteur de l'ambition du jeune homme. En effet, il s'est lancé dans la compétition par amour du métier, initié par son carreleur de père, mais surtout pour lui-même.

Cinq ans de travail acharné

C'est en 2003, en voyant un élève de son centre de formation s'entraîner pour la finale de la 37e édition de cette compétition internationale, que Frédéric Biaunier a le déclic. Son professeur l'encourage dans cette voie et lui réserve un coin pour s'entraîner dans l'atelier du CFA.

Il tente sa chance une première fois, en 2005, et échoue, d'une marche, au niveau national: il n'est pas du voyage pour la finale qui a lieu en Finlande. Un coup dur pour le jeune carreleur car le concours ne se tient que tous les deux ans et est réservé aux moins de 23 ans. Sa seule chance de remporter le concours est reportée à 2007. «Recommencer à m'entraîner pour une échéance aussi éloignée n'a pas été facile», reconnaît-il. Mais son envie de se surpasser est la plus forte. D'autant que sa deuxième place déjà acquise lui donne accès au concours européen... où il est sacré champion. Dans la foulée, il gagne son billet pour le Japon et rejoint les 42 membres de l'équipe de France. Il suit alors un stage technique de trois semaines avec un entraîneur du Comité français des Olympiades des métiers, puis un autre de 15 jours où sport, gestion du stress et hygiène de vie sont au programme.

De retour à Saint-Etienne, le jeune homme fait l'admiration des siens et de son patron, dirigeant de Carrelage Lilian Mantegna. Gagné par le virus des concours, Frédéric Biaunier convoite désormais le titre de meilleur ouvrier de France et souhaite s'investir auprès de la prochaine génération de carreleurs pour les mener au plus haut niveau et, pourquoi pas, au Canada, où auront lieu les prochaines Olympiades.

Bio

- 2003 Obtention du CAP Carreleur - Mosaïste.
- 2005 Il décroche son BP Carrelage - Mosaïque et entre dans une petite entreprise.
- 2006 Sacré champion d'Europe dans sa spécialité: le carrelage.
- 2007 39es Olympiades des métiers: il remporte la médaille d'or lors de la finale nationale, puis la médaille d'argent au niveau international.

Carine GUICHETEAU

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet