Il place la prévention au coeur de son entreprise

Publié par le

Management. Spécialisée dans les travaux de couverture, l'entreprise Farineau mène une politique de prévention participative. Elle vient d'être récompensée par un prix de la Capeb et de l'OPPBTP.

  • Imprimer
En plus de la formation de ses salariés à la sécurité, Sébastien Locqueneux contrôle régulièrement les installations sur les chantiers.

En plus de la formation de ses salariés à la sécurité, Sébastien Locqueneux contrôle régulièrement les installations sur les chantiers.

La prévention, la SARL Farineau connaît bien. Depuis sa création en 1982, l'entreprise spécialisée dans les travaux de couverture a toujours eu une longueur d'avance dans le domaine. Et pour la conserver, son gérant, Sébastien Locqueneux, insiste sur l'importance de former ses salariés: « De cette façon, ils appréhendent mieux la réalité du risque et ne se protègent pas uniquement au cas où l'inspection du travail ferait un contrôle », soutient-il. La formation permet aussi de travailler dans les règles de l'art. « Les ouvriers sont plus autonomes et gagnent du temps car ils savent exactement quoi faire », poursuit-il.

Reste que Sébastien Locqueneux ne laisse pas de place au hasard. Sur les chantiers, il contrôle régulièrement les installations. Et, en cas de soucis, il n'hésite pas à demander aux ouvriers de rectifier le montage de l'équipement. « Cela permet de faire passer le message. Les hommes n'aiment pas refaire un travail qu'ils viennent de terminer », assure-t-il. Les chefs d'équipe ont également suivi une formation de sauveteur secouriste professionnel. Depuis, ils sont tous équipés d'un téléphone portable en cas d'urgence. Cette année, pour toujours plus impliquer ses salariés, le dirigeant a décidé de suivre les recommandations de l'OPPBTP. Il va nommer des responsables échafaudage et machines qui sensibiliseront leurs collègues et seront attentifs à l'état du matériel. Le but? Encore plus de vigilance au coeur des équipes.

Un travail avec l'OPPBTP

Parallèlement, si un ouvrier connaît le moindre souci physique (mal de dos, fatigue...), le dirigeant souhaite qu'il s'arrête immédiatement. Les petits «bobos», comme les coupures, sont aussi notifiés dans un registre. En revanche, s'il s'agit d'une coupure liée au non-port de gants, le salarié reçoit un avertissement pour EPI non portés. Sébastien Locqueneux ne transige pas. Pour aller encore plus loin, il a entamé une démarche de progrès avec l'OPPBTP. L'organisme fait un point avec l'entreprise tous les deux mois. Sébastien Locqueneux n'hésite pas à les consulter en amont, au moment des devis, ou se renseigne auprès de sa Carsat en cas de chantier un peu technique, pour identifier les risques potentiels. « Il faut poser les questions, insiste l'artisan. Il est toujours possible de faire mieux, et les instances de prévention sont là pour nous accompagner. Cela nous évite de nous reposer sur nos lauriers. » Et cette politique fonctionne. Depuis qu'il a repris l'entreprise, Sébastien Locqueneux n'a déclaré qu'un seul accident du travail dû à une négligence du salarié. Comme quoi, la prévention paie!

Repères

- Raison sociale
SARL Farineau
- Activité
Travaux de couverture, charpente, zinguerie et fumisterie
- Ville
Marpent (Nord)
- Année de reprise
2008
- Dirigeant
Sébastien Locqueneux, 34 ans
- Effectif
10 salariés
- CA 2011
NC

CLAIRE POISSON

Sur le même sujet